Aller directement au contenu

A propos de l’auteur

Qui suis-je ?

Bonjour à tous ! Je suis Florian Méry, 21 ans, et j’aspire à devenir autant un penseur qu’un décideur de notre monde. Je vis en ce moment même à Toulouse, où je poursuis des études de commerce et de sciences politiques (curieux et intéressant mélange, vous en conviendrez). Depuis mon plus jeune âge, je suis un Hannibal Lecteur, vorace, je lis tout autant de la fiction, du fantastique et de la littérature, que de la non-fiction, de l’histoire en passant par la philosophie, mais surtout, de l’économie. Je m’intéresse également aux jeux et aux nouvelles technologies, qui s’explique par la culture geek dont je suis issu. Dans le même temps, la politique occupe une place centrale dans mon existence, car je pense qu’elle reste le meilleur moyen de changer le monde pour des lendemains meilleurs, à condition que les citoyens puissent équitablement s’en saisir. Ainsi me qualifierais-je d’idéaliste raisonnable.

Que propose le blog l’Augure ?

L’Augure est un projet dont l’idée est née en 2013, et qui a connu plusieurs formes.
Cependant, il a toujours été question d’offrir un espace de réflexion et de débat, tout en me permettant de me développer sur le plan personnel et intellectuel, de créer, et d’apprendre de nouvelles choses.
Ce projet, ou plutôt ces projets, ont grandi avec moi, de la littérature, à l’épistémologie, puis l’écologie débouchant sur l’économie puis la politique, tout en passant par le jeu de rôle et la (science-)fiction, élargie depuis par la psycho-sociologie et la philosophie, j’ai approfondi de nombreuses disciplines par de nombreux projets souvent introvertis.

L’Augure est la synthèse et l’expression de tous ces projets. Elle est la tribune me permettant de partager mes pensées, mes savoirs, mes travaux, mon parcours, mes inspirations ; dans l’idée que cela vous servira à votre tour, sans pour autant y consacrer tout votre temps.
De par la diversité des thèmes abordés, j’ai dans l’idée que chacun d’entre vous pourra y trouver son compte pour évoluer, apprendre et développer ses passions. Et que par tous ces augures que je porte à votre attention, notamment celles que vous n’auriez jamais découvertes sans passer par ce blog, j’ai bon espoir d’élargir vos horizons et non plus seulement les miens. Et que d’un monde plus savant où l’on s’exprime plus-et-mieux, je m’indignerais moins et m’épanouirais davantage.

Merci à tous les lecteurs sans qui l’Augure resterais à jamais, une ombre.

Défiler vers le haut