Aller directement au contenu

Annonces – Septembre 2021

Dernière mise à jour le 5 septembre 2021

La fin des « Revues de l’Augure » ?

Bonjour Voyageurs,

Ce nouveau titre « Annonces », remplace sur celui de « Revue de l’Augure », certes plus précis pour son auteur, mais moins évident pour ses lecteurs.

Jusque-là, les « Revues de l’Augure » se livraient à une intense prospective et rétrospective, des projets et des ambitions de l’Augure. 

C’est le « Journal Ouvert » (par opposition au Journal Intime) de l’Augure. 

Ces « Revues » seront désormais plus rares, mais surtout, je souhaite compiler et relier les différentes idées avancées dans ces « Revues » dans une « philosophie Augure ».

Ainsi ces Revues seront à plus ou moins long-terme réorganisées et réécrites pour plus de clarté, car le terme de « Revue » est finalement assez fourre-tout.

Dans le flux, les « Annonces » feront bien mieux l’affaire, comme elles le font sur n’importe quel autre blog.

Les « Annonces » : Qu’est-ce qu’on y trouve ?

Les « Annonces » sont plus factuelles et concises. 

Elles visent à vous informer sur :

1. Les publications d’articles prévues pour le mois à venir (sans que rien ne m’empêche de publier davantage) 

2. Les projets en cours, càd sur lesquels je suis concrètement en train de plancher (et non pas simplement une liste des « choses à faire » à plus ou moins long terme) 

Vous pouvez retrouver cette description, ainsi que les propos sur les projets collectifs, dans les couleurs de l’Augure , où sont recensés les descriptions de toutes les rubriques du blog.

Une nouveauté : Des projets collectifs

À l’inverse des articles, ces projets auront toujours une dimension collective. Il y aura toujours quelque chose à contribuer, à partager, à développer, à connecter, à co-construire et à co-créer. 

Il y a toujours, dans cette idée du collectif, deux parties : ce que le collectif apporte à l’individu, et ce que l’individu apporte au collectif. 

Il y a cette idée finale dans l’Augure que la vie d’un seul et de plusieurs autres, à la fois différentes et convergentes, par la volonté partagée de réalisations et d’accomplissements, on puisse par le lien et le réseau, en démultiplier la puissance et la vitalité. 

Ainsi, si l’Augure en tire profit, c’est en définitive par l’appel à l’action qu’il suscite, le développement qu’il engendre, le changement qu’il apporte. 
Toute personnelle que soit votre ambition, sa grandeur se fera dans la coopération, la confiance et la reconnaissance de vos actions. L’ ambition du collectif n’est rien sans grandir l’autonomie, la volonté et l’esprit des individus. 

Publications d’articles : 

9 septembre : LinkedIn et Esprit Critique ? — Critique politique de l’autosatisfaction

[Cet article peut-être considéré comme la continuité de l’article « Les intellectuels »

Dans cet article, je revendique une prétention au « sérieux » professionnel bien plus profonde et large, et par conséquent bien plus scientifique et politique, que celle qui généralement valorisée sur LinkedIn. 

Le « monde professionnel » se prétend comme représentant du sérieux de ce monde, alors qu’il est souvent incapable de prendre conscience des causes, et surtout prendre acte des conséquences, qui permettent à leurs métiers d’exister tels qu’ils sont.

Cette étroitesse d’esprit, ne saurait être considérée comme pleinement sérieuse.

Pour argumenter du bien-fondé, pour les professionnels eux-mêmes, de cette prétention à un sérieux plus authentique, car plus conscient et plus complet, je développe un argumentaire en 3 temps :

1. Je décrypte les limites de l’hyper-positivité à courte vue, de l’excellence professionnelle telle qu’elle est communiquée sur LinkedIn. 

2. Je démontre que, pour qu’une profession, a fortiori un professionnel, puisse nourrir l’ambition de changer les choses et d’être utile à la société, il est nécessaire qu’il se dote d’un empan théorique « stratégique » (par opposition à la pratique opérationnelle), et d’une vision politique et « systémique » (par opposition à une vision managériale et intra-sectorielle) 

3. Je propose un idéal professionnel fondé sur 3 principes : La pensée critique, l’action coopérative et l’éducation démocratique. 

30 septembre : Critique d’un scientifique et scientifique critique : L’économie est-elle seulement une science économique ?

[Cet article peut-être considéré comme la continuité de la série « l’Économie non-binaire »

Cet article est une analyse critique des propos d’un économiste, Olivier Simard Casanova ou « l’Économiste Sceptique » (le nom de son blog de vulgarisation économique) , dans le cadre de l’émission de la Tronche en Biais (chaîne YouTube de zététique et de scepticisme) portant sur la question « L’économie peut-elle être une science ?  » 

Les objectifs de cette analyse sont les suivants :

1. Produire un travail épistémologique sur la définition de l’économie en tant que science et en tant qu’objet d’étude, en qualité d’apprenti économiste qui cherche à devenir économiste. 

2. Dépasser le clivage « science dure / science molle » en économie. 

3. Démontrer la nécessité scientifique, d’associer les théories économiques à la poursuite d’objectifs politiques, et de rattacher les faits économiques à leur contexte social et historique. 

4. Affirmer la prétention scientifique de l’Augure, surtout en sciences économiques qui est mon domaine d’étude et ma vocation. 

5. Remettre en question l’approche souvent apolitique de la zététique et du scepticisme (débunkage des fausses vérités)

Plus généralement, il s’agit de parler davantage d’économie sur ce blog, car il s’agit du domaine où je suis plus pointu, et qui constitue le cœur de mes études et de mes aspirations professionnelles.

Projets en cours 

Un manifeste politique par les étudiants pour les étudiants.

Appel à l’action :

Dans ce contexte, pour exprimer le plus fidèlement et le plus largement ces préoccupations, nous recherchons votre aide :

1. En amont : Pour rédiger ce manifeste, nous souhaiterions interroger (par écrit, téléphone, rencontres, …) de jeunes étudiants/travailleurs/diplômés, sur leurs principales préoccupations sociales et politiques, pour tâcher de formaliser ces préoccupations, et proposer et/ou à nous renseigner sur des enquêtes scientifiques et des travaux journalistiques ayant étudié les préoccupations politiques spécifiques à la jeunesse, afin que notre propos soit aussi factuel et scientifique que possible.

2. En aval : Quand le manifeste sera publié, nous voulons le diffuser le plus largement possible auprès du public étudiant le plus divers et le plus large, ce qui ne pourra pas se faire sans le bouche-à-oreille et le volontarisme des étudiants et des associations étudiantes dans les différents établissement du supérieur, dans toutes les filières et partout en France !

Nous vous remercions grandement, si vous pouvez, par ce moyen, prendre en main le destin de la jeunesse et donc votre propre destin !

Un collectif d’auteurs : L’Augure-Archipel

Appel à l’action :

Si le projet vous intéresse, je ne vous demande pas de rejoindre le collectif : il n’existe pas encore !

Comme annoncé en introduction, j’ai simplifié la figure de l’Auteur à celle de l’écrivain-artiste, car je suis conscient qu’il s’agira du profil le plus sensible à cet appel.

Je vous propose de participer à sa fondation !

Cependant, que vous soyez, en amateur ou non, plutôt artiste, journaliste, militant, scientifique, ou pourquoi pas un peu tout cela à la fois, ; quel que soit votre passion (poésie, politique, sciences naturelles, …), et votre moyen d’expression (littérature, dessin, musique, …) vous pouvez participer à l’aventure de l’Augure-Archipel !

Plus nous seront divers, plus le collectif sera ouvert, plus il pourra accomplir de grandes choses, en créant des complicités éditoriales, des réseaux de puissances et des synergies inédites, entre des domaines qui n’ont encore que trop peu l’habitude de coopérer.

Pour cela, je ne pose que 3 conditions :

  1. Envoyer une de vos œuvres (article, dessin, vidéo, …) que vous seriez prêt à publier (après modifications et uniquement quand vous le décidez, bien entendu)
  2. Avoir un projet d’auteur (même si c’est juste, par exemple, publier 1 ou 2 œuvres de façon ponctuelle sur un sujet précis), que vous présenterez lors d’un court entretien dans le format de votre choix (écrit, vocal, visioconférence, …) , et, comme nous sommes sur Internet, pouvant se faire de façon anonyme et sous pseudonyme)
  3. S’engager à ce que son œuvre aie une vocation sociale au sens large (sensibilisation, éducation, divertissement, …)

Contact :

Pour participer à un des projets proposés, ou pour toute autre question sur le blog, envoyez un mail à laugure.critique@gmail.com.

Publié dansActualités du blog

Soyez le premier à commenter!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *