Aller directement au contenu

Revue de l’Augure – Juillet 2020

Bonjour Voyageurs, 

Bienvenue dans la première « Revue de l’Augure » dans laquelle je vous tiendrai au courant de mes réalisations, ainsi que des projets auxquels je souhaite me consacrer dans l’avenir, à compter d’une fois par mois. 
Sans plus tarder, commençons.

Mes réalisations : 

Depuis le 19 juin 2020, le Blog de l’Augure est enfin devenu un site WordPress tel que vous le connaissez aujourd’hui : laugure-critique.net

Cependant son histoire éditoriale remonte à plus loin, puisque la première version de la page d’accueil sur laquelle vous arrivez quand vous allez sur le site remonte au 30 mars, ce qui est également la date à laquelle remonte mes premières tentatives de création d’un site Internet pour y accueillir ce blog. De même, le premier article de l’Augure (si l’on excepte « la politique a-t-elle un sens ? », initialement écrit pour un blog étudiant) a été publié le 2 avril sur une page Facebook étudiante : TBS Culture.

Cet article, sommairement nommé « Philo Confinée n°1- l’Oisiveté », fut le 1er d’une longue série philosophique écrite pendant le confinement, et qui s’est poursuivie après le déconfinement et toujours inachevée à ce jour.

Cette série, dont le confinement était le prétexte plus que l’occasion, avait pour objectif de véritablement faire de la philosophie, c’est à dire de faire de la philosophie pratique. C’est donc d’abord un travail philosophique introverti que j’ai réalisé, tourné vers notre motivation, nos émotions, nos sentiments, notre ego et notre estime de soi, puis, depuis le déconfinement, un travail philosophique beaucoup plus extraverti, traitant de problématiques interpersonnelles et sociétales.

Dans l’ensemble, Philo[Déconfinée], pour le moment, c’est plus de 10 articles écrits sur 3 mois, s’étalant sur plus de 120 pages au total. Ce fut l’œuvre majeure de l’Augure sur ces 3 mois de lancement. Cependant, bien d’autres projets sont à venir, et le blog a vocation à se diversifier. 

Continuité de mes projets actuels :

Améliorer le blog :

L’amélioration du site est un projet de longue haleine que je souhaite mener tout au long de l’été.

Si vous souhaitez m’aider, le mieux que vous puissiez faire, est de mettre en commentaire de cet article, toutes les frustrations que vous pouvez rencontrer quand vous naviguez sur le blog.
Exemple: « Quand je suis en train de lire un article, j’ai du mal à revenir en haut de la page. »

Précisez-moi si vous rencontrez ce problème sur ordinateur ou téléphone, tout en gardant à l’esprit qu’un blog sera TOUJOURS mieux optimisé sur ordinateur que sur téléphone. Je tâcherai de vous rendre la lecture de ce blog toujours plus agréable.

Bien entendu, je continuerai à modifier le site au delà de cette échéance, cependant je souhaite arriver à une forme semi-définitive afin de ne pas trop perturber vos habitudes de navigation.

Concernant Philo Déconfinée :

Le Philo Déconfinée n°5 est en cours d’écriture et sera publié avant septembre. 

Au delà de cela, en théorie, je pourrais écrire autant d’articles de Philo [Dé] Confinée que Montaigne a écrit d’Essais, et même davantage puisque je suis en moyenne à 2 articles par essai.

Cependant, le travail nécessaire à l’écriture de ce format ne me laisse aucune marge pour développer de nouveaux formats et projets, d’autant plus que la série perd de sa substance dans une situation où tout semble « revenir à la normale » ou pour le moins se normaliser.

Pour cette raison, je pense que ce 5ème numéro sera le dernier (ou l’avant dernier) de cette série philosophique. Je publierai ensuite une conclusion qui fera le bilan de ce 2ème temps de cette série philosophique (le 1er étant « Philo Confinée »). 

Par la suite, ce format pourra perdurer sous un autre nom, mais ne fera plus l’objet de publications régulières, mais plutôt de temps en temps, selon mon inspiration. À moins bien sûr que la « seconde vague » ne bouleverse mes projets, en plus des vôtres. 

Nouveaux projets, Nouveaux formats:

Questions de chance : 

Ce nouveau format sera le premier de la Volée « Utopies, Fictions et Prospectives ». [Voir la description dans « Les Couleurs de L’Augure »].

Il consistera à se poser la question suivante : Et si tout (ou presque) était une question de chance ? 

A travers le roman de science-fiction Loterie Solaire, de Philip K.Dick, nous interrogeons le rôle que joue le hasard dans notre monde : comment détermine-t-il nos existences et notre civilisation ? 

Pour cette série, une vingtaine d’articles seront rédigés pendant l’été. Ils seront ensuite publiés au rythme de 2 par semaine à partir de la première semaine de septembre.

Si la lecture de Loterie Solaire n’est pas nécessaire pour suivre la série (grâce à des résumés ciblés au début de chaque article), je la conseille vivement à tous les amateurs de science fiction, puisqu’il s’agit du tout premier roman (publié) de Philip K.Dick, qui est sans aucun doute un des auteurs de SF les plus talentueux du 20ème siècle. En plus le roman est plutôt court et se lit aisément. (heureusement, vu le nombre de fois que je vais devoir le relire pour l’analyser ><).

Pour ce format, on se revoit en septembre !

L’économie non-binaire :

1ère série du blog traitant d’économie, cette série a pour objectif ambitieux de sortir des paradigmes économiques (= ensemble d’hypothèses supposées vraies par un courant d’économistes), et notamment, du cadre de réflexion binaire qu’ils engendrent. 

Cette binarité de l’économie vient notamment du fait que les questions économiques tournent souvent autour d’indicateurs (de performance, de productivité,…) qui, dans le débat public, ne sont interprétés que de 2 façons:
1. Selon les paradigmes de l’orthodoxie économique (l’économie libérale néo-classique) 
2. En opposition aux paradigmes de l’orthodoxie économique (ses opposants sont alors appelés les hétérodoxes, ou encore les « économistes atterrés » en France) 

Le modèle de l’Offre & de la Demande est iconique de cette situation, car déterminer de sa validité se limite à l’expression de sa conception de ce que sont les « lois du marché » et de la façon dont on définit « l’Offre & la Demande ».

Pour sortir de ces confrontations théoriques, la série « Économie non-binaire » propose de « penser l’économie en 3 dimensions », c’est-à-dire de toujours conditionner la validité d’une théorie économique à la présence de faits économiques objectifs qui permettent légitimement de supposer que les paradigmes (= hypothèses de départ) de cette théorie sont vrais. Et ainsi de comprendre, que la force d’une théorie économique réside autant dans la compréhension que permet ses hypothèses de départ – c’est-à-dire le modèle économique – que le dépassement de ces hypothèses nécessairement réductrices – c’est-à-dire la réalité économique du modèle.

Un épisode introductif viendra clarifier les notions que nous je viens d’aborder, tandis que le 1er épisode portera sur le paradoxe d’Easterlin.

Ces deux articles seront publiés pendant l’été.

Capsules :

Format d’articles économiques courts, dans lesquels je vous présenterai des théories économiques, pour vous donner des outils pour mieux comprendre et analyser l’économie. Ces théories pourront ensuite être utilisées dans d’autres articles du blog.

Rythme des publications : 

A compter de ce jour et jusqu’au 1er septembre, le rythme de publication sera de minimum 1 article toutes les 2 semaines (contre 1 par semaine actuellement), afin que je puisse prendre de l’avance sur mes nouveaux projets.

Néanmoins, cela ne signifie pas que rien ne se passera sur le blog ! Le blog va connaître de nombreuses transformations, certaines sections seront d’ailleurs (ré)écrites et/ou déplacées. De plus, la période estivale est le moment idéal pour lire tout ce que le blog a à proposer :

L’article pour tout comprendre sur la politique du 21ème siècle 😉 : https://laugure-critique.net/2020/02/12/2020-la-politique-a-t-elle-encore-un-sens/

(Re)commencer la série Philo Confinée depuis le début, pour mieux se rendre compte de la continuité entre les épisodes: https://laugure-critique.net/2020/04/02/philo-confinee-n0-pourquoi-les-essais-de-montaigne/

Conclusion :

L’été 2020 va être résolument chargé pour l’Augure, blog en plein essor. Nouveaux projets, nouvelles ambitions, l’Augure est tel un oisillon qui se prépare à prendre son envol.

Une fois envolé, il n’aspirera plus qu’à une chose : Rencontrer de nouveaux Voyageurs, sans qui l’envol ne sera pas tant une délivrance, qu’une fuite en avant.

Publié dansActualités du blog

Soyez le premier à commenter!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut